Lutte contre le Coronavirus : YMCA Senegal appuie l'initiative de retrait des enfants de la rue

Les enfants recueillis et pris en charge au centre de Cambérene
« Zéro enfant dans la rue », c’est le projet lancé par l’Etat du Sénégal par le biais de son ministère de la femme, de la famille et de la petite enfance pour lutter contre la propagation du coronavirus. Ce projet consiste au retrait des enfants de la rue pour les placer dans des centres. Cette mesure vise à protéger cette couche vulnérable qui a priori ne dispose d’aucun moyen de protection face à la maladie. 

YMCA Sénégal intervenant dans l’appui et l’orientation des jeunes de la rue dans le cadre de son projet, "Justice juvénile" s’est joint la dynamique de l’Etat pour soutenir cette initiative. Depuis le 16 avril, 20 volontaires de l’organisation ont été mobilisés et répartis dans différents centres pour coordonner les actions de terrain. Ces volontaires tous moniteurs de collectivités éducatives s’activent dans l’animation des activités socio-éducatives et dans l’orientation pendant la période de confinement qui doit durer 14 jours. 

129 enfants de la rue sont recueillis et encadrés au centre de Cambérène par les volontaires de YMCA Sénégal, 40 enfants au centre de Pikine et 42 enfants dans le centre socio-culturel de sacré-cœur, mis à disposition par la ville de Dakar. 
Pendant leur confinement, un travail de recherche est effectué pour retrouver les familles des enfants enfin qu’il puisse être procédé à leur retour.

Par cette activité menée en partenariat avec la Direction de l’Éducation Surveillée et de la Protection Social, YMCA Sénégal élargie sa participation au combat contre COVID 19 en apportant un soutien à l’encadrement de ces enfants. Dans les régions de Thiès, Kaolack, Ziguinchor, Kolda et Sédhiou, YMCA Sénégal s’illustre par des actions de prévention et de sensibilisation et de distribution de kits d’hygiène aux populations vulnérables. 

Aujourd’hui YMCA est le seul mouvement de jeunes présent sur le terrain pour accompagner l’Etat dans le cadre du retrait des enfants de la rue. Malgré les difficultés et beaucoup de manquements, les volontaires se sont engagés à participer à la réussite de cette opération.